4shared

Qui sommes-nous?


Comme son nom l’indique, le Regroupement des organismes de justice alternative du Québec(ROJAQ) est un regroupement qui représente 23 organismes de justice alternative (OJA) à travers tout le Québec.

Traditionnellement, les activités des OJA consistent à encadrer les jeunes qui doivent effectuer des mesures extrajudiciaires décidées par les policiers ou le procureur, ou des peines spécifiques (sanctions judiciaires décidées par un juge). Ces deux types de mesures peuvent être :

  • des médiations entre l’adolescent et sa (ou ses) victime(s);
  • des travaux communautaires auprès d’orgaROJAQ - Paterrenismes communautaires;
  • des activités dites de développement des habiletés sociales (DHS) afin d’amorcer une réflexion chez l’adolescent sur le geste posé.
    Pour ces types d’activités, les OJA travaillent essentiellement avec les centres jeunesse avec lesquels ils ont signé une entente de service (Entente cadre, 2001).

Forts de leur expérience et à la suite de nombreux travaux et échanges sur la médiation pénale, les OJA ont décidé d’élargir leurs activités afin de développer la médiation dans d’autres domaines. Ainsi, plusieurs projets ont vu le jour :

Vous trouverez sur notre site de nombreuses informations sur ces projets.

Et le ROJAQ dans tout ça ? Le ROJAQ  représente ses membres auprès du gouvernement provincial et de différents partenaires. À ce titre, il participe à des discussions et à des travaux autour de la Loi sur le système de justice pénal pour les adolescents (LSJPA). Il y défend les principes et les orientations adoptés par ses membres.

Le ROJAQ a également pour rôle de développer les activités de ses membres. Il encadre donc des groupes de travail qui ont produit les différents projets de médiation, qui réfléchissent sur lesdiverses activités des OJA et sur les moyens de les faire connaître, de montrer leur professionnalisme.

Enfin, le ROJAQ participe à différentes recherches avec des universitaires. Il se fait un plaisir d’aider et d’informer les étudiants désireux de travailler sur la médiation, sur la LSJPA, sur la délinquance chez les adolescents, sur les OJA et sur tout sujet en lien avec ses activités.

 

L’équipe

En plus des employés permanents du ROJAQ, nos membres dégagent chaque année plusieurs de leurs employés afin qu’ils puissent travailler sur des projets du ROJAQ, collaborer avec les permanents sur des travaux particuliers et sieger sur des comités.

L’équipe de la permanence se tient à votre disposition si vous avez la moindre question sur nos activités, nos projets ou nos membres.

Serge Charbonneau, directeur du ROJAQ

Formation :Maîtrise en criminologie (Université de Montréal)

Responsabilités :

  • Assurance collective
  • Groupe desformatrices
  • Planification stratégique
  • Travaux communautaires et travauxbénévoles
  • Communication publique
  • Accréditation
  • DHS

Et les comités externes (mixte, LSJPA, interministériel, Centre de justice de proximité, Association canadienne de justice pénale, Forum justice, PMR adulte, etc…)

Portrait :

En 1993, Serge Charbonneau devient coordonnateur du ROJAQ. À partir de 1993, le regroupement se transforme et devient un lieu qui génère des discussions entre les OJA sur leurs pratiques et sur les lois en vigueur, et qui contribue au développement des projets des OJA.
Serge Charbonneau a également œuvré pour représenter les OJA et faire connaître leurs pratiques au Québec, au Canada mais aussi dans le reste du monde. Ainsi, il a mis en place des collaborations avec des universitaires québécois (Université de Montréal) et européens (Université deLouvain, Université dePorto, Université Lyon 2, etc.).

Il est également médiateur pour les cas de crime grave pour le Service correctionnel du Canada (SCC).

Chantal Guillotte, directrice adjointe du ROJAQ

Responsabilités:

Ses principaux dossiers sont:

  • Ressources humaines, financières et matérielles
  • Comité médiation citoyenne
  • Comité financement
  • Passerelles

Et elle est en soutien dans certains dossiers tels que comité mixte, groupe des formatrices, planification stratégique, accréditation.

Portrait:

Chantal Guillotte est titulaire d’un baccalauréat en criminologie et médiatrice accréditée en médiation pénale. Elle a travaillé pendant 7 ans comme intervenante et conseillère clinique au sein des organismes de justice alternative et a été directrice d’un organisme de justice alternative pendant 12 ans. Elle a été membre du conseil d’administration du Regroupement des organismes de justice alternatives du Québec pendant 12 ans et a, à ce titre, participé et animé de nombreux comités de travail, a agi à titre de formatrice et a participé à la rédaction de différents documents.

Elle s’occupe principalement de la gestion administrative et organisationnelle, du financement et de la médiation citoyenne.